Bachelor Cinéma et VFX : comment l’ESIS encourage-t-elle les projets collaboratifs ?

Publiée le 16 mars 2023

Le Bachelor Cinéma et VFX de l’ESIS – anciennement Bachelor Audiovisuel, Post-production et VFX – fait peau neuve avec un nouveau nom. Un autre nom, oui, mais toujours des propositions pédagogiques innovantes qui encouragent les projets personnels et professionnels mais également la collaboration entre étudiants.

 

 

 

 

 

Le Bachelor Cinéma et VFX, c’est quoi ?

Avec l’apprentissage par projet, la collaboration entre étudiants fait partie des grands piliers de l’enseignement de l’ESIS. Ce n’est donc pas étonnant que les projets collaboratifs soient encouragés, demandés et re-demandéschaque année dans le cadre du Bachelor Cinéma et VFX. Anciennement appelé Bachelor audiovisuel, post-production et VFX, ce parcoursforme les futurs cinéastes. En plus du tronc commun, qui enseigne les bases de l’audiovisuel, le Bachelor Cinéma et VFX permet de se spécialiser parmi 5 options dès la troisième année : Réalisation, Image, Montage, Post-production & effets spéciaux et Production. Le Bachelor Cinéma et VFX délivre un diplôme européen certifié par l’EABHES (EuropeanBachelor of Fine Arts, major TV & Cinéma).

Cette formation de 3 ans se déroule en initial et laisse du temps aux étudiants pour murir leurs projets scolaires, professionnels mais aussi personnels. Ce cursus est ponctué de stages et de nombreux projets challengeant comme les semaines fanfilm, court-métrage, long-métrage, short-comédie, publicité, etc. Dans chacune de ces semaines, les étudiants sont répartis en groupe et fonctionnent comme une véritable équipe de production cinématographique. 

Les projets collaboratifs 

Ces projets communs (entre années différentes ou cursus différents) ont pour but de créer une synergie, une usine à idées et à créativité. Une manière d’enseigner hautement soutenue par Julien Willemenot, responsable pédagogique du Bachelor Cinéma et VFX :  “L’ESIS adopte une pédagogie orientée projets collaboratifs qui assure la professionnalisation de nos étudiants. Cette démarche permet de faire interagir les filières son, montage, VFX et audiovisuel en réunissant les différents corps du métier de la production audiovisuelle. Ça leur permet également une meilleure insertion professionnelle. 

La collaboration, c’est également la base du cinéma. Aussi bon que soit le réalisateur ou le monteur, à un moment donné il leur faudra bien faire appel à un cadreur, un acteur, un scénariste, un superviseur des effets spéciaux, ou un show runner pourquoi pas. Tous les corps de métier de la production cinématographique travaillent ensemble, au quotidien. La collaboration, c’est inévitable, et ça s’apprend dès sa formation. 

Visuel - bachelor cinéma et vfx

Comment le Bachelor Cinéma et VFX encourage-t-il la créativité et la collaboration ? 

Pour multiplier les projets, l’ESIS met toutes les chances du côté de ses étudiants. A commencer par du matériel de qualitélaissé en libre-service, ou presque, dans le magasin de l’école. Grâce à une plateforme en ligne les étudiants ont accès à toute une gamme de caméras, perches et lumières professionnelles. Ils peuvent les louer le temps d’un tournage, d’un reportage, d’un clip vidéo : les possibilités sont multiples. Pour les accompagner, ils sont encadrés par des intervenants qui ne sont rien d’autre que des professionnels du cinéma et de l’audiovisuel en activité. 

Au cours de ces 3 ans d’apprentissage, des objectifs précis : 

  • Scénariser (et story-boarder) des projets audiovisuels ou cinématographiques.  

  • Caster puis diriger des acteurs. 

  • Organiser un plateau. 

  • Tourner des images (en plateau ou en extérieur) via des caméras professionnelles. 

  • Maîtriser la lumière d’un set de tournage. 

  • Monter des projets audiovisuels ou cinématographiques (via différents logiciels dédiés). 

  • Réaliser des projets audiovisuels ou cinématographiques du pitch au PAD (reportage, clip, short-comédie, publicité, court-métrage) dans le respect des contraintes juridiques, financières, techniques, artistiques, juridiques et sanitaires. 

  • Réaliser tous types d’effets spéciaux pour le cinéma via des logiciels professionnels dédiés et adaptés. 

Visuel - bachelor cinéma et vfx

Les résultats des projets collaboratifs : fanfilms et short com 

Que ce soit en première, deuxième ou troisième année, les étudiants réalisent de multiples projets collaboratifs. Les deux plus grosses productions étant les fanfilms et les shorts-comédies. Focus sur ces moments clefs de l’année.  

Les fanfilms, définition. Il s’agit d’un film réalisé par un fan d’une série-télévisée, d’un film, d’un jeu vidéo, d’un livre ou d’une bande-dessinée à partir du monde imaginé dans lœuvre qu’il apprécie. A l’ESIS, c’est l’occasion rêvée de reprendre les codes et l’esthétique de licences cinématographiques cultes. Les étudiants soumettent leur scénario à l’intervenant qui supervise ce cours. Ensemble, ils les lisent et votent pour les quatre projets qui les inspire le plus. A partir de là, les groupes se forment et les castings peuvent commencer, vite suivis par les repérages et la location des lieux de tournages, les tournages et les montages. Parmi les dernières réalisations de fanfilm, on retrouve : The Mask, James Bond, Tintin, The Crow, StrangerThings, et même le très célèbre membre des X-Men, Wolverine.  

Au programme également, les short-comédies. Tout aussi challengeantes que les fanfilms, elles sont l’occasion de construire un concept unique. Un concept qui prend racine autour d’une blague, qui doit être suffisamment bien écrite pour durer un nombre donné d’épisodes. Exemple concret de short-comédies ultra connues et hautement médiatisées: un gars et une fille, scènes de ménage, caméra café…  Ce type de projet permet de développer une écriture scénaristique complètement différente que celle utilisée dans des courts ou des longs métrages. Cela en fait donc un parfait exercice. 

Et ensuite ? 

Une fois tournés et montés, ces projets collaboratifs peuvent être présentés à des concours d’école, ou des festivals amateurs. Ils peuvent également être ajoutés au portefolio de l’étudiant, ce qui facilitera grandement son insertion professionnelle. Rien de mieux qu’un projet abouti pour gagner des points en entretien d’embauche. En plus de montrer son expérience, l’étudiant montre également un pan de son univers cinématographique et sa capacité à mener un projet à bien, de sa conceptualisation à son rendu final. 

Et, pour booster encore plus le CV de ses étudiants, l’ESIS propose également trois Mastères en alternance. Le Mastère Production et Réalisation Sonore, le Mastère Scénario Réalisation et le Mastère Communication et Production Cinématographique. Si toutefois l’étudiant s’arrête à un bac +3, donc au Bachelor Cinéma et VFX, il peut déjà prétendre à une large palette des métiers du cinéma et de l’audiovisuel passant de l’écriture à la préparation, de la production à la post- production, de la promotion à la diffusion et à la distribution. Les débouchés possibles : 

  • ÉTALONNEUR (artiste et technicien de la couleur) 

  • CHEF MONTEUR (assure la mise en ordre des séquences) 

  • MATTE PAINTER (conçoit des décors en retouchant des images existantes et en les intégrant les unes aux autres) 

  • DIGITAL COMPOSITOR (finalise tous les effets visuels par assemblage des différents éléments 3D et fonds verts)

  • 3DFX (crée tous les effets de simulation 3D)

  • SUPERVISEUR VFX (responsable de la conception des effets visuels)

Visuel - bachelor cinéma et vfx

200