L’ESIS remporte le premier prix des écoles du concours Grand Angle

Publiée le 21 juillet 2023

Pour la deuxième année consécutive, les étudiants de l’ESIS remportent le premier prix des écoles du concours Grand Angle, organisé par la MAIF. Retour sur la compétition et les grands lauréats de l’édition 2023. 

 

 

 

 

 

 

Le concours Grand Angle, présentation 

C’est la tradition à l’ESIS, et un passage obligatoire pour les 4e année du Mastère Scénario et Réalisation. La participation au concours Grand Angle est une façon très concrète de permettre aux étudiants de mettre en pratique leurs acquis théoriques, dans un cadre compétitif (et en dehors de leur alternance). 

Mais alors, qu’est que c’est que le concours Grand Angle ? Organisé tous les ans par la Fondation Maif, il met en compétition différentes vidéos réalisées par des professionnels et/ou des passionnés d’audiovisuel et de cinéma. L’objectif : mettre en valeur les recherches scientifiques de la fondation en créant des vidéos préventives, ce qu’il pourrait se produire sans ces inventions.

Pour ce qui est de la participation au concours, rien de plus simple : il est ouvert à tous. La seule condition, ne soumettre qu’une seule et unique vidéo dans les temps impartis.  

Un point sur les exigences techniques 

Tout d’abord, la vidéo doit mettre en valeur le thème de l’année, sélectionné avec soin par la fondation. Pour cette édition, le thème était : “Sommeil et objets connectés : marchand de sable ou poudre aux yeux ?”. Pas d’inquiétudes, il ne s’agit pas d’une dissertation de philosophie, ici, le thème est expliqué et détaillé pour que les participants puissent facilement s’y retrouver. 

En plus de ce thème, la Fondation Maif demande quelques autres caractéristiques techniques :

  • La vidéo doit durer 1 minute maximum, hors générique
  • Il faut un format 16:9
  • Donner une production en haute définition (1920 x 1080 à 25 images par seconde) 
  • La vidéo doit être en français et sous-titrée en français (de façon claire et lisible) 

L’ESIS et le concours Grand Angle 

Pour la deuxième fois consécutive, l’ESIS – enfin, ses étudiants surtout – remporte la première place du podium dans la catégorie du Prix des écoles !

L’année dernière, c’était Frank Danicourt et son équipe qui raflait cet honneur avec son court-métrage “Il faut sauver le soldat casqué”.  

Cette fois, c’est Valentin Joubrel (Réalisateur, Directeur de casting, Chef Monteur et Étalonneur de Faites-moi rêver, et étudiant de 4e année à l’ESIS) qui gagne haut la main. À ses côtés, une équipe motivée : Clara Fortuné (Productrice Exécutive et Directrice de casting), Daphnée Levy (Assistante de Production et Scripte), Nitiya Valentin (1er Assistant Réalisatrice), Pauline Bertrand (Chef Opérateur et Assistante Étalonneuse),Lucas Mabru (Cadreur), Léo Cotte (Chef électricien, Assistant Monteur et Assistant de casting),Juliet Evrard (Chef Opérateur du son), Léon Gazel (FX), Hugo Durand-Fleurance (Compositeur), Karel Berréhouc (Mixage), Margot van Andringa et June Boquet (Cheffes Costumières/Accessoires, Cheffes Décoratrices et même Photographe de plateau pour Margot van Andringa), Alexandra Vales (Assistante de casting), Louise Girond (Régisseuse Générale).

Leur production, Faites-moi rêver, remporte donc la première place sur le podium des écoles. Ensemble, ils se sont également placés en troisième position du classement global en termes de vues (sur les 86 vidéos participantes).  

Focus sur le prix des écoles 

C’est un prix uniquement accessible aux écoles qui, comme l’ESIS, décident d’inscrire le concours Grand Angle au sein même de leur cursus scolaire. La réalisation des travaux présentés au concours est donc suivie de près par des intervenants professionnels qui sont là pour les guider et les aider à rendre la meilleure production possible. Après tout, il s’agit d’un court-métrage qui représente l’école, et tout le talent dont peuvent faire preuve les étudiants. À savoir également : les étudiants qui participent au Prix des écoles ne peuvent pas concourir dans les autres sections du concours (à l’exception du prix des internautes) la première place du podium, décrochée par les étudiants de l’ESIS cette année encore, est donc la plus haute qu’ils pouvaient atteindre.

Pour décerner cette première place, le jury s’est appuyé sur plusieurs critères :

  • Le respect des résultats de recherche 
  • L’impact en matière de prévention 
  • L’originalité et traitement du scénario 
  • La qualité de réalisation 

Encore une fois félicitations à toute l’équipe du film « Faites-moi rêver » réalisé par Valentin Joubrel pour ce prix !

200