X
Brochure ESIS
Téléchargez la brochure de l'école !
Je télécharge

Audiovisuel : une fusion entre M6 et TF1 ?

Publiée le 19 avril 2022

La fusion des chaînes M6 et TF1 avait été annoncée en mai dernier, avec pour date butoir octobre 2022. Ce mariage, qui pourrait avoir des bénéfices pour le secteur audiovisuel, doit être contrôlé par diverses autorités régulatrices : pourquoi ?

 

M6 et TF1 : comment se passerait la fusion ?

L’éventuel mariage entre les deux groupes de l’audiovisuel est un processus long, soumis à des opérations préalables incontournables. En premier lieu, l’autorité de la concurrence compte rendre une décision cet automne quant à la validité légale de cette fusion entre M6 et TF1. Si l’institution de régulation devait rendre son avis en début d’année 2023, la fusion ne pourrait pas se faire, car les deux chaînes doivent à cette date renouveler leur agrément.

Attention, cependant : si l’avis de l’autorité de la concurrence est favorable à la fusion des groupes, il n’en demeure pas moins que l’opération devra aussi recevoir la validation de l’ARCOM. En effet, les groupes M6 et TF1 sont au total détenteur de 10 chaînes. Pour fusionner et ne faire qu’un, la nouvelle entité doit prouver qu’elle n’en détendra que 7 au maximum.

Ainsi, les directions des groupes sont dans l’obligation de commencer leurs opérations de cession afin de présenter un dossier engageant au régulateur. Les deux structures de l’audiovisuel (M6 et TF1) projettent de vendre les chaînes TFX et 6Ter à Altice (la maison-mère de SFR) et de conserver le canal Jeunesse Gulli.

 

Fusion entre M6 et TF1 : pourquoi il y a-t-il controverse ?

Suite à l’annonce en mai 2021 du projet de fusion entre les chaînes M6 et TF1, l’autorité de la concurrence a souhaité procéder à des études quant à l’impact de cette opération sur l’Audiovisuel.

En effet, la fusion pourrait créer une situation de monopole : la nouvelle entité détentrice des chaînes détiendra de très nombreuses parts de marché. Cette opération aura aussi un impact sur plusieurs points cruciaux dans le monde de l’audiovisuel français et crée de nombreuses problématiques :

– L’acquisition des droits de diffusion des contenus.

– L’édition et la commercialisation des chaînes TV.

– La distribution des services de télévision et la publicité.

Certains professionnels de l’audiovisuel estiment que cette fusion est nécessaire pour redonner du dynamisme à l’audiovisuel français. Ce mariage profiterait à la vitalité du secteur, en proposant des contenus inédits et en créant de nouveaux emplois.

C’est pour cette raison que de nombreux étudiants choisissent de se former à l’audiovisuel. Par exemple, l’ESIS propose un enseignement de haut niveau académique qui bénéficie de nombreuses modalités de mise en pratique : projets professionnels, workshops ou encore stages d’immersion en alternance.

Le mariage de M6 et TF1 fait l’effet d’une bombe dans l’audiovisuel : si le montant de la fusion n’a pas été dévoilé, on calcule les parts d’audiences de la nouvelle entité à près de 50 millions d’euros.

200