Ecole Supérieur de l'image et du son à Paris Logo
Retour sur le site
Retour

Le métier d’ingénieur son : entre art et technique

L’ingénieur son enregistre les pistes sonores d’une production audiovisuelle et garantit la qualité d’enregistrement des fichiers en effectuant le mixage de ces éléments sonores. À la fois artiste et technicien, il fait preuve d’un certain nombre de compétences de haut niveau. En quoi consiste son métier et comment bien s’y former ?

Quelles sont les principales missions de l’ingénieur du son ?

Généralement passionné de technologie et de musique, l’ingénieur du son est responsable de la gestion des éléments acoustiques d’une production. Il peut travailler pour le cinéma, la télévision, mais aussi dans la musique, le théâtre ou les spectacles vivants.

Il est qualifié de manière différente selon le secteur dans lequel il officie. Par exemple, au cinéma, il est désigné comme chef-opérateur son. Quelle que soit l’appellation, l’ingénieur son est le professionnel qui travaille sur la console de gestion acoustique, quel que soit son statut hiérarchique.

Dans le cadre d’un tournage de cinéma, le technicien du son est amené à :

– Filtrer les éléments gênants dans une piste audio enregistrée à l’occasion d’un tournage. C’est lui qui supprime les bruits de voiture perturbant une scène au cinéma.

– Reconstituer des bruitages réalistes et créer l’habillage sonore d’une œuvre. Il peut aussi être amené à effectuer les procédures de sonorisation d’un espace.

– Lister et déterminer le matériel et les équipements nécessaires à la captation des pistes sonores.

Lorsqu’il travaille en studio, l’ingénieur son donne véritablement vie à l’album en préparation. Il retravaille les fichiers en leur donnant une tonalité professionnelle et homogénéise la sensation d’écoute des diverses pistes audio.

Comment devenir ingénieur du son ?

Pour mener à bien toutes ces missions, l’ingénieur du son est donc doué d’un sens artistique aigu ainsi que de savoir-faire techniques de haut niveau. Il fait preuve d’une excellente oreille musicale et d’une culture artistique solide. C’est aussi un fin technicien, qui apprécie les nouvelles technologies et est à l’aise avec l’électronique et l’informatique.

L’ingénieur son apprécie travailler en équipe, il évolue au contact des techniciens d’une production audiovisuelle ou des musiciens lorsqu’il travaille sur un album. Dans sa formation, il a donc étudié divers modules comme le fonctionnement d’une radio, les techniques de prises de son pour la musique ou à l’occasion d’un projet de bruitage pour le cinéma.

Afin de se former au métier, il est essentiel de suivre une formation professionnalisante au sein d’un établissement spécialisé. En effet, les recruteurs du secteur sont attentifs aux collaborateurs démontrant des compétences pratiques. Ils recherchent de jeunes diplômés opérationnels dès la fin de leurs études et qui ont déjà une certaine expérience du terrain.

À ce titre, l’ESIS propose des formations de très haut niveau technique et académique qui bénéficient de la modalité de l’apprentissage en alternance. L’établissement propose une formation au métier d’ingénieur du son dès le Bachelor. Très complet, ce cursus peut être poursuivi en Master Son ou Musicologie.

L’ingénieur son est un technicien essentiel à la production d’une œuvre audiovisuelle, musicale ou cinématographique. Opérateur-artiste polyvalent, il sait travailler sur tous les instruments électroniques et technologiques du marché.