X
JPO du 10/12
L'ESIS vous accueille en Journée Portes Ouvertes !
Je m'inscris
Brochure ESIS
Découvrez l'école et ses formations
Je télécharge

1ER PRIX DES ÉCOLES 2022 : IL FAUT SAUVER LE SOLDAT CASQUÉ, DE FRANCK DANICOURT

Publiée le 26 septembre 2022

 

 

Comme chaque année depuis sa création, l’ESIS est partenaire officiel du concours Grand Angle, un concours vidéo organisé par la fondation MAIF. Cette 6e édition aura été marquée par la participation de Franck Danicourt et son équipe, tous étudiants à l’ESIS. FranckDanicourt revient sur le développement de leur idée, au tournage, et nous confieleur meilleur souvenir. 

 

1 minute aura suffi pour convaincre le jury du concours. C’est la durée de « Il faut sauver le soldat casqué », un film mettant en évidence un thème : la prévention, raison d’être de la fondation MAIF. L’angle abordé avec humour par nos étudiants de premières années à l’ESIS aura eu raison de cette édition 2022. Leur vidéoa remporté le 1er Prix du Podium des Écoles, et c’est non sans fierté que FranckDanicourt, réalisateur du film, nous avoue : « On ne pouvait pas espérermieux, on est très contents ! ».

Une expérience enrichissante 

Gagner le 1er Prix du Podium des Écoles n’est pas la seule chose dont Franck Danicourtaime se rappeler. « Le meilleur souvenir de ce projet a été la recherche de lieux de tournage, c’étaient vraiment des moments sympas, et puis globalement le tournage est un très bon souvenir, on s’est tous serrés les coudes, c’était une très bonne expérience. On en garde que du bon !» 

En effet, après une semaine de séminaire dédiée à la préparation du tournage et à la mise au point de scénarios, l’équipe s’est attelée à la recherche de lieux de tournage et de costumes auprès de professionnels du corps enseignant et d’Histoire. La sélection faite, le tournage s’est opéré à Nemours (Seine-et-Marne) avec de véritables acteurs et la post-production s’est faite de retour à l’ESIS. Des étapes bien pensées qui ont permis de donner vie au film lauréat du Podium des Écoles. 

Franck Danicourt retient de sa participation au concours avoir acquis des compétences dans un tout nouveau rôle et reconnaît avoir trouvé cet exercice de direction d’acteurs stimulant. Toute l’équipe a pu se perfectionner et se trouver des ressources, des points forts qu’ils ne soupçonnaient pas eux-mêmes !En bref, “que du bon” ! 

200