X
POD du 05/10
L'ESIS vous invite en Portes Ouvertes Digitales !
Je m'inscris
Brochure ESIS
Téléchargez la brochure de l'école !
Je télécharge

En quoi consiste le métier d’Acheteur de programmes audiovisuels ?

Publiée le 23 mai 2022

Acheteur de programmes est un métier parfois encore méconnu de l’audiovisuel qui pourtant est central pour le fonctionnement d’une chaîne de télévision ou d’une plateforme streaming. Alors qui est cet acteur polyvalent et en quoi consiste son travail ?

 Quelles sont les missions de l’acheteur programmes ?

La principale mission de l’acheteur de programmes est de veiller à l’approvisionnement du volume de programmation de la chaîne pour laquelle il travaille.

Ses compétences sont multiples et transdisciplinaires, il devra notamment toujours rester à l’affût des projets des producteurs internationaux, afin de se placer en première ligne de la négociation pour l’achat du produit. En ce sens, il connaîtra parfaitement les performances d’audience et les modes de l’audimat, les goûts du public n’ayant aucun secret pour lui.

C’est l’acheteur programmes qui se charge d’établir le budget d’acquisition de sa chaîne de télévision et de déterminer le volume d’achat par genre. Excellent négociant, il saura déterminer un prix d’achat à la minute correspondant à la qualité culturelle du programme qu’il convoite. Véritable garant de la qualité de programmation de la structure qui l’embauche, il doit être prêt à endosser une double casquette : culturelle et commerciale.

 

Acheteur programmes  : une double casquette, culturelle et commerciale

C’est sur les marchés et les bourses internationales de l’audiovisuel que travaille principalement l’acheteur programmes. Très au fait des droits de diffusion, c’est lui qui se charge de mener la politique d’acquisition de sa structure. C’est ce qui fait de lui le premier commercial d’une chaîne de télévision : la négociation en préachat, en coproduction ou en direct avec les distributeurs passe invariablement par lui. Il a donc une grande responsabilité culturelle, les chaînes de télévision et les plateformes de streaming sont aujourd’hui un canal capital de l’accès à la culture.

L’acheteur de programmes est donc un acteur culturel à part entière qui sait utiliser les codes du commerce international et pour cela se constitue un réseau et un carnet d’adresses avec lesquels il travaille. Pour cela, lors de ses études, l’acheteur programmes a généralement suivi une formation en alternance dans une école d’enseignement supérieur, comme l’ESIS.

En effet, ces cursus sont les plus indiqués pour se confronter immédiatement au marché de l’audiovisuel, acquérir des compétences techniques, mais aussi un savoir-faire pratique ou pour rencontrer ses futurs partenaires. L’étudiant futur acheteur de programmes découvrira des enseignements qui auront un fort écho dans ses futures missions professionnelles, comme le Droit de l’audiovisuel et du cinéma ou encore la stratégie marketing ou la pratique de l’Anglais.

L’acheteur programmes  est donc un négociant culturel de premier ordre. Son travail axé à l’international nécessite qu’il ait une excellente connaissance des pratiques juridiques, qu’il soit polyglotte, et très au fait des enjeux inter culturels.

 

200