Ecole Supérieur de l'image et du son à Paris Logo
Retour sur le site
Retour

Quelle est l’origine du cinéma ?

L’histoire du cinéma est indissociable des évolutions et des innovations techniques du XIXe siècle. Intimement lié à la photographie animée et aux jeux de lumière, comment caractériser les origines du cinéma ?

Aux origines du cinéma : la photographie

La toute première expérience considérée comme étant aux origines du cinéma date du XVIIe siècle, c’est la lanterne magique. Il s’agit de l’ancêtre des équipements de projection d’aujourd’hui (son fonctionnement est très proche de celui du lecteur de diapositives). Cet appareil permet de projeter des images peintes sur des plaques de verre via un objectif et grâce à la lumière d’une bougie.

À l’origine du cinéma se trouvent des innovations en matière de lumière et d’effets d’optique. Par exemple, la première expérience, aujourd’hui qualifiée de pré-cinéma, remonte aux années 1820 avec la création du Thaumatrope. Très proches de la photographie, les premiers essais d’images animées remontent aux années 1880. Muybridge, photographe américain, signe les photographies séquentielles d’un bison au galop. En les projetant en une séquence rapprochée, il parvient à reproduire le mouvement de l’animal : c’est le chronophotographe.

Suivent de nombreux appareils mêlant l’image et l’animation par mouvement mécanique et jeu de lumière. Parmi ces « jouets optiques », il est possible de citer :

– Le Zootrope en 1833.

– Le Folioscope (sorte de Flipbook) en 1868.

– Le Zoopraxiscope en 1879, célèbre pour son expérience fructueuse de reconstitution de la course d’un jockey sur sa monture.

Quelles sont les origines du cinéma comme divertissement ?

Ce sont les frères Lumière (Louis et Auguste) qui révolutionnent le domaine et font faire un bond en avant au cinéma encore balbutiant. En 1895, ils organisent la première séance de cinéma publique payante de l’histoire.

Leur production originale « À la sortie de l’usine Lumière à Lyon » de 1895 est considérée par les professionnels comme un film à part entière. En réalité, Louis et Auguste reprennent une invention d’Edison qui lui a permis, en 1891 déjà, d’enregistrer le Salut de Dickson (son assistant de recherche). C’est la première caméra argentique : le kinétographe. Or, avec cet appareil, il n’est possible de visionner le film qu’en collant son œil à un trou percé au fond d’une boîte. Les frères Lumière offrent au cinéma d’entrer dans une nouvelle aire en lui permettant d’être projeté pour le grand public.

La passionnante épopée des origines du cinéma s’apprend à l’occasion d’une formation spécialisée, à l’instar des cursus proposés à l’ESIS. À titre d’exemple, le mastère communication et production cinématographique de l’établissement contient des modules d’apprentissages de l’histoire du cinéma.

Les recherches et les essais des scientifiques et des techniciens au fil de l’Histoire ont permis de créer le Cinéma tel qu’on le connaît aujourd’hui : coloré et sonore. Il poursuit son évolution et il s’est depuis peu doté de technologies de pointe : 3D ou 4DX continuent d’apporter au cinéma plus de richesse et de susciter l’engouement du public.