X
Brochure ESIS
Téléchargez la brochure de l'école !
Je télécharge

Quelles sont les missions du programmateur de film ?

Publiée le 7 mai 2022

Programmateur de film est un poste central dans le processus de distribution d’un film. La personne qui exerce ce métier endosse une double casquette : artistique et commerciale. Il doit donc faire preuve d’un certain nombre de compétences et posséder des connaissances pointues dans le 7e art. Quelles sont les qualités requises pour faire un bon programmateur de film et comment les acquérir ?  

Programmateur de cinéma : un profil polyvalent

Le programmateur de film, ou programmateur de cinéma, est chargé de construire la programmation d’un établissement en lien avec la ligne directrice du lieu. De ce fait, il est l’intermédiaire principal entre les distributeurs et le public.

Véritable cinéphile, il peut devoir visionner jusqu’à deux films par jour afin de choisir les productions qu’il souhaite présenter dans son établissement. Attention cependant, il travaille pour le public dans le respect du concept du cinéma, il ne s’agit pas de choisir les films qui lui plaisent uniquement sur la base de ses goûts personnels.

Pour faire son choix de programmation, le programmateur de film est soumis à des contraintes externes. Par exemple la ligne éditoriale du cinéma, la logistique propre à l’établissement (il choisit la salle dans laquelle le film sera projeté) ou la ville dans laquelle il travaille. Il est fréquent qu’au sein d’une même ville les quartiers se positionnent sur un genre de films. À titre d’exemple, le quartier Latin à Paris abrite un espace de projection qui a historiquement une programmation pointue de documentaires engagés.

Le programmateur de cet espace doit donc respecter cette spécificité tout en proposant une programmation ouverte. Il sera très avisé de proposer en complément des films jeunesse afin de dynamiser ce théâtre et attirer un public plus complet.

Pourquoi et comment devenir programmateur de film ?

Il s’agit d’une profession qui s’adresse en premier lieu aux cinéphiles qui savent raisonner leurs choix à la lumière de contraintes commerciales et financières. Le programmateur doit avoir un regard artistique et critique sur une production, tout en étant capable d’anticiper le potentiel d’exploitation des films qu’il a élus.

Choisir d’exercer comme programmateur d’un cinéma, c’est vouloir allier une activité commerciale et artistique. S’il peut être contacté par les entreprises de distribution, il doit aussi être prêt à se battre pour obtenir les droits de projection d’un film qui a retenu son attention. Son approche marketing et juridique de la diffusion des programmes qu’il choisit doit servir la cohérence artistique du lieu.

L’idéal pour faire croître ces qualités naturelles est de suivre une formation professionnalisante comme un Mastère Communication et Production Cinématographique. L’excellent cursus de l’ESIS propose ce mastère en deux années, faisant profiter ses étudiants d’enseignements spécialisés et de stages professionnels en entreprise.

Le secteur de la distribution des films est en évolution permanente puisqu’il se calque sur les goûts et les attentes des spectateurs. L’offre en productions filmées a fortement grossi : environ 20 sorties à la semaine, 700 annuelles en France. Le programmateur d’une salle de cinéma doit donc faire preuve d’une grande capacité d’adaptation pour aller vers les tendances et la demande du public.

 

200